I'M IN LOVE COMMENT FRONIUS A RÉUSSI À SÉDUIRE UN INGÉNIEUR

Les tests de produits sur les réseaux sociaux se basent sur des opinions personnelles. Il y a trois ans, JUSTIN MERRILL deLas Vegas a commencé à mettre à l’épreuve des systèmes de soudage et des outils, avec une bonne dose de scepticismetechnique. De nombreux produits se sont montrés décevants. En revanche, un « pouce en l’air » enthousiaste a été attribuéau MagicWave 230i ainsi qu’au TransSteel 2200 de Fronius.

Sur Instagram, Justin Merrill (« the fabricator ») compte plus de 19 000 abonnés, et ils sont plus de 120 000 à le suivre sur sa chaîneYouTube, « The Fabrication Series ». Il fait donc partie de ces fameux influenceurs qui intéressent de plus en plus les entreprises. Les sociétéslui fournissent des produits pour des tests pratiques, que Justin réalise devant sa caméra. Ces vidéos sont parfois consultées jusqu’à200 000 fois. Une portée considérable et un espoir d’image positive pour les entreprises. Ce succès repose sur l’authenticité de Justin, qu’ildoit à sa capacité, en tant qu’ingénieur de formation et professionnel expérimenté, de combiner ses connaissances techniques avec des conseilspratiques. Il ne cesse de prouver ses compétences avec des instructions « do-it-yourself », la tendance du moment, pour le plus grand plaisir de ses abonnés.

Justin a commencé à s’intéresser aux systèmes de soudage de Fronius sur le salon professionnel de la métallurgie FABTECH 2016 à Las Vegas. Lors de sa visite, il a pu expérimenter pour la première fois le soudage avecles appareils Fronius. Et ce n’est pas tout : « Normalement, sur les stands de salon, le personnel s’occupe uniquement des visiteurs qui souhaitentréellement acheter. C’est une impression que je n’ai absolument pas eue chez Fronius. Je n’ai donc pas été seulement séduit par les systèmes desoudage et leurs capacités, mais aussi par l’obligeance et le service dont Fronius a fait preuve sur place. »

Un an plus tard, Justin Merrill, dont le domaine de prédilection est le soudage TIG, testait le MagicWave 230i sur le salon FABTECH deChicago. « J’aime cette machine », déclare Justin, séduit, à ses abonnés Instagram. Un engouement notamment dû à la technologie Active Wave,qui assure une stabilité exceptionnelle de l’arc électrique et un niveau sonore incroyablement bas. Grâce à la navigation simple, le soudeur peutadapter l’allure de la courbe AC à son application, obtenant ainsi une soudure à la fois parfaite et personnelle.

Pour Justin, ces expériences justifiaient de se pencher de plus près sur d’autres appareils Fronius. Outre AccuPocket, il a testé le TransSteel 2200(TST 2200), un système de soudage multiprocédés monophasé au format compact. Sa première grande surprise : il lui a fallu moins de temps pourconfigurer la machine pour la première soudure que pour la déballer. Il va sans dire que le TST 2200 a parfaitement relevé tous les défis quenotre expert du soudage avait inventé pour son test.

Cet appareil de 220 ampères est adapté aussi bien au soudage MIG/MAG qu’au soudage TIG ou au soudage à l’électrode. Grâce à de nombreusescaractéristiques pré-configurées, Justin n’a pas eu à faire de compromis ou d’impasse pour les différents process de soudage. La simplicité demanipulation se retrouve également lors du changement de process grâce à une électrovanne de gaz supplémentaire placée à l’arrière del’appareil.

« Fronius cherche toujours à garantir une fonctionnalité parfaite à l’utilisateur », constate d’un ton élogieux notre expert, qui s’est découvertune passion pour les solutions créatives et les systèmes fonctionnels au cours de ses études d’ingénieur. Le soudeur est séduit : « Il fautanticiper l’utilité d’un produit, et c’est bien ce que fait Fronius lors du développement de ses appareils. » Son dernier mot à propos de Fronius :« Pourquoi les autres entreprises de soudage sont-elles incapables de faire les choses aussi simplement ? »

Justin Merrill (« the.fabricator ») réalise ses tests de produits devant sa caméra pour ses 139 000 abonnés au total.